Pubblicità

L'emigrànde (traduzione in Francese)

Italiano (idiomi centrali)
Italiano (idiomi centrali)
A A

L'emigrànde

‘nghì ‘na mandrìcchie sotte lu ditèlle
E na valigge rotte e squadrillàte
Camicie ritorte, ‘na giacchittelle
Senza li bittune mezze sgarràte
A pomerìgge, quase ventunóre
So lassàte la mamme e lu paése
A la Germànie pé truvà lavóre
A sediciànne mangàve nu mése
 
Ah, ij vuije riturnà, ah, vulesse riturnà...
 
Sopre ‘nu trene vecchie e ‘ffumicàte
Attravèrse li terre e li frontiére
Lònghe lu viagge, l’osse scunnucchiàte
Nghì lu paese fisse a lu pensiére
Ddu felle de pane ‘nghì cipólle
‘na mele secche e nà scrippelle
Lu fredde te spaccàve le midòlle
Pé lu ggéle s’azzàve li capélle
 
Ah, ij vuije riturnà, ah, vulesse riturnà...
 
Trend’anne ‘mmezze ggende forestiére
So fatijàte come n’animàle
E dendre a ‘na fabbriche de bicchiére
All’Italia mé, sól’ à Natàle
Mó zè cagnàte ogne situazióne
E nì ià spettà lu tembe de le trésche
A la saccocce tinghe li milliùne
Me so ‘mbaràte pure lu tedésche
 
Ah, ij vuije riturnà, ah, vulesse riturnà...
 
Mercedèsse, ‘na case, ddu villìne
Giacche de lusse, carne a crepapèlle
De rrobbe sta richiéne la candìne
Mó vuije ariturnà a l’italia bbelle
Ma la cocce, tutte me s’è ‘mbiangàte
La schéne me fa male jurne e notte
E nù dolóre tinghe a ‘na custàte
Gné nu cencióne ij mi so redótte
 
Ah, ij vuije riturnà, ah, vulesse riturnà...
 
È vere che li solde li tìnghe ‘n quantità
Ma la ggiovendù nen zì po’ accattà
 
Postato da Alberto ScottiAlberto Scotti Gio, 10/06/2021 - 10:29
traduzione in FranceseFrancese
Allinea i paragrafi

L'Émigrant

Avec, sous le bras, la serviette qui enveloppe le repas
Et une valise cassée et avachie
Une chemise de grosse toile, une veste
Sans boutons, à demi déchirée
Dans l'après-midi, presque à trois heures
J'ai quitté ma mère et mon village
Pour aller chercher du travail en Allemagne
Ne me manquait qu'un mois pour avoir seize ans.
 
Ah, je veux revenir, ah, je voudrais revenir...
 
Dans un train vieux et enfumé
À travers terres et frontières
Un long voyage, les os rompus
La pensée fixée sur le pays
Deux tranches de pain avec de l'oignon
Une pomme sèche et une crêpe
Le froid me brisait les os
Et à cause du gel, mes cheveux se dressaient sur ma tête
 
Ah, je veux revenir, ah, je voudrais revenir...
 
Trente ans et demi parmi des inconnus
J'ai travaillé dur, comme une bête
Et dans une usine de verres
En Italie, seulement pour Noël
Maintenant tout a changé
Et je n'ai pas à attendre le moment de la récolte
J'ai des millions en poche
Et j'ai même appris l'allemand
 
Ah, je veux revenir, ah, je voudrais revenir...
 
Une Mercedes, une maison, deux petites villas
Des vestes de luxe, de la viande en abondance
La cave est pleine de choses
Maintenant je veux revenir dans ma belle Italie
Mais tous mes cheveux sont blancs
J'ai mal au dos jour et nuit
Et une douleur dans une côte
Je me suis ratatiné comme un chiffon
 
Ah, je veux revenir, ah, je voudrais revenir...
 
C'est vrai j'ai de l'argent en quantité
Mais la jeunesse ne s'achète pas
 
Grazie!
thanked 4 times
Postato da psqpsq Dom, 13/06/2021 - 15:53
Commenti dell’autore:

quelques interprétations...

Traduzioni di “L'emigrànde”
Francese psq
Lara Molino: 3 più popolari
Commenti fatti
Read about music throughout history