La Chanson de Craonne (Engels vertaling)

Advertisements
Frans

La Chanson de Craonne

 
Quand au bout de huit jours le repos terminé
On va reprendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c'est bien fini, on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le cœur bien gros, comme dans un sanglot
On dit adieu aux civelots
Même sans tambours, même sans trompettes
On s'en va là-haut en baissant la tête
 
Refrain :
Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés
 
Huit jours de tranchée, huit jours de souffrance
Pourtant on a l'espérance
Que ce soir viendra la relève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et dans le silence
On voit quelqu'un qui s'avance
C'est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer
Doucement dans l'ombre sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes
 
Refrain
 
C'est malheureux de voir sur les grands boulevards
Tous ces gros qui font la foire
Si pour eux la vie est rose
Pour nous c'est pas la même chose
Au lieu de se cacher, tous ces embusqués
Feraient mieux de monter aux tranchées
Pour défendre leur bien, car nous n'avons rien
Nous autres les pauv' purotins
Tous les camarades sont enterrés là
Pour défendre les biens de ces messieurs-là
 
Refrain :
 
Ceux qu'ont le pognon, ceux-là reviendront
Car c'est pour eux qu'on crève
Mais c'est fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève
Ce sera votre tour, messieurs les gros
De monter sur le plateau
Car si vous voulez faire la guerre
Payez-la de votre peau
 
Toegevoed door RellRell op Woe, 22/07/2015 - 23:43
Laatst bewerkt door ingirumimusnocteingirumimusnocte op Di, 19/02/2019 - 13:01
Submitter's comments:

Cette chanson a été créée par des soldats inconnus de la Première Guerre mondiale.
La version la plus connue parle des combats pour le Plateau de Californie, au-dessus du village de Craonne, une partie de la bataille du Chemin des Dames. Cette version a été publiée par Raymond Lefebvre en 1919.

Align paragraphs
Engels vertaling

The song of Craonne

Versions: #1#2
When after eight days the rest is over
and we're going back to the trenches,
our place is so important
that without us they'd get a beating.
But it's all over, we've had enough.
Nobody's going for it any longer.
And with a heavy heart, as if sobbing,
we take our leave from the civilians.
Even without a fanfare1
we climb up there with our heads down.
 
(chorus)
Farewell to love, farewell to life,
farewell to all women.
This odious war
is over forever more.
It's at Craonne, on the plateau
that we're to buy the farm.
For we are all dead men walking,
we're the expendable ones.
 
Eight days in the trenches, eight days of suffering,
and yet we keep hoping for the next shift
that we awaited ceaselessly
to come and relieve us tonight.
Suddenly in the silence of the night
a figure emerges.
It's an infantry2 officer
coming to replace us.
Carefully, in the shadows under the falling rain,
the little soldiers go seeking their graves.
 
(chorus)
 
It's a pity to see on the boulevards
all these fat swines having a good time.
They might enjoy the good life,
as for us, it's another story.
Instead of hiding, all these shirkers
would better go down into the trenches
to defend their wealth, for we poor destitute
are utterly penniless.
All the comrades lie buried here
to protect the wealth of these gentlemen.
 
(chorus)
 
Those who got the dough, those will make it,
it's for their sake that we kick the bucket.
But it's over, the grunts are about
to go on a strike.
It'll be your turn, you fat cats,
to climb onto the plateau.
For if you fancy to wage a war,
you should pay for it with your own skin.
 
  • 1. the same pun works in French
  • 2. lit "foot hunters", a kind of light infantry
Toegevoed door ingirumimusnocteingirumimusnocte op Di, 19/02/2019 - 12:34
Comments van auteur:

The other version has quite a few mistranslations and I think this emblematic anti-war song deserves another try.

Reacties
JadisJadis    Di, 19/02/2019 - 12:55

Pas mal !

Je ne connaissais pas "to buy the farm", j'aurais dit "to kick the bucket".
Je me suis posé des questions sur "expandable" (extensible ??) Ce n'est pas "sacrificed" ?
Et peut-être "to climb onto the plateau" ? (sauf erreur).

Dans la version française, j'ai remarqué deux détails :
C'est malheureux devoir > de voir
ces messieurs là > messieurs-là
Et je n'ai pas trouvé l'expression très claire dans " C'est bien fini, c'est pour toujours / De cette guerre infâme", mais je suppose que c'est le texte original ?

ingirumimusnocteingirumimusnocte    Di, 19/02/2019 - 13:03

"buy the farm" c'est plutôt de l'argot US mais ça veut dire "se faire tuer au combat". J'avais déjà utilisé "kick the bucket" un peu plus loin, c'est pour ça que j'ai pris autre chose.

"expendable" c'est la chair à canon qu'on peut sacrifier pour gagner la bataille.
C'est comme dans Alien : "Bring back the xenomorph. Crew expendable" Regular smile

J'ai corrigé les fautes de frappe.

Oui, c'est bien le texte original. On attendrait plutôt "C'en est fini... de cette guerre..." mais je suppose que c'est la même idée.

JadisJadis    Di, 19/02/2019 - 13:21

Ah, OK, j'ai trouvé "expandable" dans ce sens. Il y a quelques vidéos sur Youtube, avec la voix de Marc Ogeret...

ingirumimusnocteingirumimusnocte    Di, 19/02/2019 - 13:48

Je ne crois pas que ce soit la bonne orthographe.
"expAndable" c'est "extensible" (de "expand" : augmenter).
"expEndable" c'est "facile à remplacer" ou "pas indispensable" ou "sacrifiable" (de "expend" : dépenser).

JadisJadis    Di, 19/02/2019 - 13:56

Ah c'est donc cela que je n'y comprenais rien ! Merci, j'ai encore appris quelque chose aujourd'hui !