Reclame

Desolation Row (Frans vertaling)

Frans vertalingFrans
A A

l'Allée de la Désolation

Ils vendent des cartes postales de la pendaison,
Ils peignent les passeports en brun
Le salon de beauté est rempli de marins,
Le cirque est en ville
Voici venir le délégué aveugle,
Ils l'ont mis en transe,
Il a une main attachée au funambule,
L'autre dans son pantalon
Et les briseurs d'émeute sont très agités,
Ils cherchent un endroit où aller
Comme Madame et moi regardons dehors ce soir
De l'Allée de la Désolation
 
Cendrillon semble si à l'aise
"Il faut en être pour les reconnaître" sourit-elle,
Puis plonge les mains dans ses poches arrières,
A la Bette Davis
Alors arrive Romeo qui gémit :
"Tu m'appartiens, je crois"
Et quelqu'un dit "Tu te trompes d'endroit, mon ami,
Tu ferais mieux de partir"
Et le seul bruit qui reste,
Après que les ambulances sont parties,
C'est Cendrillon qui balaie
L'Allée de la Désolation
 
Maintenant la lune est presque cachée,
Les étoiles commencent à disparaître
La diseuse de bonne aventure
A même rentré toutes ses affaires
Tous à l'exception de Cain et Abel
Et du bossu de Notre-Dame,
Tout le monde fait l'amour
Ou encore attend la pluie
Et le bon samaritain, il s'habille
Il se prépare pour le spectacle
Il va au carnaval ce soir
Dans l'Allée de la Désolation
 
Maintenant Ophélie est sous la fenêtre,
Pour elle j'ai si peur
A son vingt-deuxième anniversaire,
C'est déjà une vieille fille
Pour elle, la mort est bien romantique,
Elle porte un gilet de fer
Sa profession est sa religion
Son péché est son absence de vie
Et bien qu'elle ait les yeux braqués
Sur le grand arc-en-ciel de Noé
Elle passe son temps à épier
Dans l'Allée de la désolation
 
Einstein déguisé en Robin des Bois
Avec ses souvenirs dans une malle
Est passé par ici il y a une heure,
Avec son ami, un moine jaloux
Il avait un air si impeccablement effroyable,
Comme il mendiait une cigarette
Puis il alla renifler les gouttières
En récitant l'alphabet
Aujourd’hui vous ne le regarderiez pas,
Mais jadis il fut célèbre,
Comme joueur de violon électrique
Dans l'Allée de la Désolation
 
Le docteur Obscène garde son monde
A l'intérieur d'une coupe de cuir
Mais tous ses patients asexués
Essaient de la gonfler
Son infirmière, une perdante du coin,
Est responsable du trou de cyanure
Aussi elle garde les cartes qui disent
"Ayez pitié de son âme"
Ils jouent tous sur leurs sifflets à deux sous,
Vous pouvez les entendre souffler
Si vous penchez la tête dehors assez loin
De l'Allée de la Désolation
 
De l'autre côté de la rue, ils ont cloué les rideaux,
Ils se tiennent prêts pour la fête
Le fantôme de l'opéra
L'image parfaite d'un prêtre
Ils nourrissent Casanova à la cuillère
Pour lui donner plus d'assurance,
Puis ils le tueront avec sa confiance en lui
Après l'avoir empoisonné de paroles
Et le fantôme crie aux filles squelettiques
"Sortez d'ici si vous ne le savez pas
Casanova est puni rien que pour avoir été
Dans l'Allée de la Désolation"
 
Maintenant à minuit tous les agents
Et l'équipe de surhommes
Sortent et ramassent tous ceux
Qui en connaissent plus qu'eux
Puis ils les amènent à l'usine
Où la machine à crise cardiaque
Leur est attachée aux épaules
Ensuite la paraffine
Est emmené des châteaux
Par des assureurs qui vont
Veiller à ce que personne que personne ne s’échappe
Vers l'Allée de la Désolation
 
Loué soit le Neptune de Néron
Le Titanic navigue à l'aube,
Et tout le monde crie
"Dans quel camp es-tu ?"
Et Ezra Pound et T.S. Eliot
Luttent dans la tour du capitaine
Tandis que les chanteurs de calypso rient d'eux
Et que les pêcheurs tiennent des fleurs
Entre les fenêtres de la mer
Où nagent d'adorables sirènes
Et personne ne pense trop
A l'Allée de la désolation
 
Oui j'ai reçu ta lettre hier,
(Au moment où la poignée de la porte s'est cassée)
Quand tu m’as demandé comment ça allait
Etait-ce en manière de plaisanterie ?
Tous ces gens que tu cites
Oui je les connais, ils sont assez abîmés
Il faudrait que je remodèle leurs visages
Et leur donne à tous un autre nom
En ce moment je ne lis plus très bien,
Ne m'envoie plus de lettres non
A moins que tu ne les postes
De l'Allée de la Désolation
 
Bedankt!

His brother's name was Jubal; he was the father of all
who play stringed instruments and pipes. (Genesis 4:21)

Toegevoegd door SaintMarkSaintMark op Di, 17/07/2018 - 01:21
Comments van auteur:

translated by Pierre Mercy

EngelsEngels

Desolation Row

Reclame
Reacties
Read about music throughout history