Reclame

Le Petit Grégoire (Bretons vertaling)

Frans
A A

Le Petit Grégoire

La maman du petit homme
Lui dit un matin
A seize ans t'es haut tout comme
Notre huche à pain
A la ville tu peux faire
Un bon apprenti
Mais pour labourer la terre
T'es ben trop petit, mon ami
T'es ben trop petit
Dame oui !
 
Vit un maître d'équipage
Qui lui rit au nez
En lui disant " Point n'engage
Les tout nouveau-nés
Tu n'as pas laide frimousse
Mais t'es mal bâti
Pour faire un tout petit mousse
T'es 'core trop petit, mon ami
T'es 'core trop petit
Dame oui !
 
Dans son palais de Versailles
Fut trouver le roi
Je suis gars de Cornouailles
Sire, équipez moi !
Mais le bon roi Louis Seize
En riant lui dit
Pour être garde-française
T'es ben trop petit mon ami
T'es ben trop petit
Dame oui !
 
La guerre éclate en Bretagne
Au printemps suivant
Et Grégoire entre en campagne
Avec Jean Chouan
Les balles passaient nombreuses
Au-dessus de lui
En sifflotant, dédaigneuses
Il est trop petit, ce joli
Il est trop petit
Dame oui !
 
Cependant une le frappe
Entre les deux yeux
Par le trou l'âme s'échappe
Grégoire est aux Cieux
Là, saint Pierre qu'il dérange
Lui dit Hors d'ici !
Pour nous faire un grand archange
T'es ben trop petit, mon ami
T'es ben trop petit
Dame oui !
 
Mais en apprenant la chose
Jésus se fâcha
Entrouvrit son manteau rose
Pour qu'il s'y cachât
Fit entrer ainsi Grégoire
En son paradis
En disant "Mon Ciel de gloire
En vérité je vous le dis
Est pour les petits
Dame oui !
 
Toegevoegd door PaotrLaouenPaotrLaouen op Ma, 30/11/2020 - 14:03
Submitter's comments:

Paroles de Théodore Botrel, 1868-1825.
L'un des poèmes les plus connus de cet auteur, après "la Paimpolaise".

Bretons vertalingBretons (equirhythmic)
Align paragraphs

Gregorig

Mamm an denig a lavare
ur mintin dezhañ
"D'az seitek vloaz n'out ket hiroc'h
'get hor c'houfr bara.
E kêr 'c'hellfes dont da vezañ
un darbarer mat;
met evit arat an douar
re vihanik out, ma mignon,
re vihanik out,
dam-yañ!"
 
Mont a reas d'ur mestr bagad
a c'hoapaas outañ
o lârout "Morse n'ambochan
tud nevez-c'hanet.
Divalav n'eo ket da vegig
met frammet fall out:
war hor bourzh 'vit bezañ mousig
re vihan out c'hoazh, ma mignon,
re vihan out c'hoazh,
dam-yañ!"
 
Mont 'reas da lez Versailhez
da gaout ar roue:
"Me 'zo paotr eus a Vro-Gerne,
Aotrou, ma zutit."
Met hor roue Loeiz Seitek
c'hoarzhus a lâras
"'Vit bezañ e-touez ma gwarded
re vihanik out, ma mignon,
re vihanik out,
dam-yañ!"
 
E Breizh e tarzhas ar brezel
d'an nevez-hañv-se
ha Gregor da vont d'an emgann
gant ar Chouaned.
E-leizh e nije 'r boledoù
a-us kaer d'e benn
'n ur sutellañ faeüs anê
"Re vihanik eo 'l lallig-mañ,
re vihanik eo,
dam-yañ!"
 
'Benn ar fin e skoas unan
'kreiz e zaoulagad.
Dre 'n toull e tec'has an ene:
setu 'r paotr en Neñv.
Eno Sant Pêr bet direnket
'lâras "Kuit ac'hann!
evit ober dimp un arc'hael
re vihanik out, ma mignon,
re vihanik out,
dam-yañ".
 
Met pa glevas an afer-se
e taeras Jezuz.
E vantell roz a zigoras
'vitañ da skoachañ,
ha mod-se e kasas Gregor
'barzh e Varadoz
'n ur lârout "Ma neñv glorius,
e gwirionez el lâran deoc'h,
'zo 'vit re vihan,
dam-yañ".
 
Bedankt!
Toegevoegd door PaotrLaouenPaotrLaouen op Ma, 30/11/2020 - 14:13
Reclame
Reacties
Read about music throughout history