Les Tournaisiens sont là (tłumaczenie na francuski)

francuski (pikardyjski)
francuski (pikardyjski)
A A

Les Tournaisiens sont là

Leray l'a dit dins les guerr's de la France,
Quand l'Caporal s'apprèteot à buquer,
S'ortournant su s'n'officier d'ordonnance
"Dis deonc, l'ami, c'qu'on peut bêteot qu'mincher?"
No n'aid'-de-camp s'ertourneot tout d'ein traque,
R'weitieot au leon et puis diseot comm' cha
"Sa Majesté, on peut donner l'attaque,
On peut qu'mincher, les Tournaisiens sont là!"
On peut qu'mincher, les Tournaisiens sont là,
On peut qu'mincher, les Tournaisiens sont là!
Tralala la la la la lala lala
La lalalalala !
 
D'aussi longtemps que l'mémoire l'permette,
Cha 'té comm' cha, dins la guerr', dins la paix
D'Jérusalem, ti-est-c' qui feonche les ferniètes
Tous les prumiers, ch'est deux infants d'Tournai.
Et Godefroid, tout in suivant leu trache
D'ein veox d'taureau, crieot à ses soldats
"On peut passer, pour tertouss i-a de l'plache,
On peut rintrer, les Tournaisiens sont là
On peut rintrer, les Tournaisiens sont là
On peut rintrer, les Tournaisiens sont là
Tralala la la la la lala lala
La lalalalala !
 
Ein peu pus tard, quand les rois, heomm's de tiête,
F'seottent tuer nos pèr's pour des brins d'tchiens,
Etant su l'point d'attraper ein doguette
I v'neottent querr' l'appui des Tournaisiens
Le Roi Louis connisseot bin cell' sorte,
Car i diseot, in s'mettant su s'matl'as
"Je r'pose en paix, ne fermez pas la porte,
J'peux m'endormir, les Tournaisiens sont là!"
J'peux m'endormir, les Tournaisiens sont là!"
J'peux m'endormir, les Tournaisiens sont là!"
Tralala la la la la lala lala
La lalalalala !
 
Dix-huit chint trinte éclate, et la Belgique
Tout d'ein seul beond à Bruxell's a volé,
A pied, à qu'veau, heomm's posés et pratiques
Autour du Parc, nos gins veont s'imbusquer.
Les Brabancheons, in orwettiant leux faches
Ont demandé :"Quoi qu'ch'est qu'ces gaillards-là ?"
Quand i-eont su d'quoi, i-eont dit "
Nous seomm's à plache,
Nous seomm's sauvés, les Tournaisiens sont là!"
Nous seomm's sauvés, les Tournaisiens sont là!"
Nous seomm's sauvés, les Tournaisiens sont là!"
Tralala la la la la lala lala
La lalalalala !
 
Nos combattants, ch'éteot de l'beonn' seminche
Et d'pus c'temps-là on les a vus pousser
Dins les Bieaux-Arts, dins l'Armée, les scieinches,
T'iest-c'qui a l’pompeon ?
Ch'est nous eaut's sins s'vanter
Et quand l's Inglés i-eont fet aller leu blaque,
Su nos soldats, t'iest-c'qui les rimbarra ?
Ch'éteot Renard qui leu livreot 1'toubaque,
I-eont dit :"Motus ! Les Tournaisiens sont là!"
I-eont dit :"Motus ! Les Tournaisiens sont là!"
I-eont dit :"Motus ! Les Tournaisiens sont là!"
Tralala la la la la lala lala
La lalalalala !
 
Et si pus tard, i feaudreot qu'on r'quéminche,
Aux greos, aux p'tits, ein Belg' sareot prouver
Qu'i n'suffit pos de dir' -"Tès-ta, j'te minche!"
Néon! Avant cha, i feaudreot nous tuer.
Et quand no Roi, au momint du touillache
dira :"M'zinfant, l'ennemi est là-bas !"
Nous s'écri'reons : "A nous, Tournai, courache
On sintira qu'les Tournaisiens sont là!
On sintira qu'les Tournaisiens sont là,
On sintira qu'les Tournaisiens sont là
Tralalalala lala lalalala
La lalalalala lalalalalala la la!
 
Udostępniono przez FloppylouFloppylou dnia czw., 07/06/2018 - 19:44
tłumaczenie na francuskifrancuski
Wyrówna akapity

Les Tournaisiens sont là

Le Roi lui-même m'a dit, que durant les guerres en France,
Quand son Caporal allait commencer à tirer,
Il se retournait toujours vers son sous-officier pour demander :
"Dis-donc mon brave, on peut bientôt s'y mettre ?"
Le pauvre se retournait vers lui, tout peureux,
Les yeux sur le front, au loin, et il lui disait :
"Sa Majesté, on peut lancer l'attaque,
Oui on peut commencer : Les Tournaisiens sont là !
Oui on peut commencer : Les Tournaisiens sont là !
Oui on peut commencer : Les Tournaisiens sont là !"
(Tralala, lala)
(Tralala, lala)
 
Aussi loin qu'on puisse se souvenir,
Ça a toujours été comme ça : En temps de guerre comme de paix,
Même à Jérusalem, dès qu'on les voyait on fermait les fenêtres,
Et les plus braves des croisés, c'étaient deux enfants de Tournai.
Godefroid, qui suivait leurs traces,
Cria d'une voix ferme à ses soldats :
"Ne vous inquiétez pas, on peut passer, il y aura de la place pour tous :
On peut tous y aller, les Tournaisiens sont là !
On peut tous y aller, les Tournaisiens sont là !
On peut tous y aller, les Tournaisiens sont là !"
(Tralala, lala)
(Tralala, lala)
 
Un peu plus tard, quand les Rois et leurs sbires
Tuaient nos ancêtres pour un oui ou un non,
Quand ils avaient besoin d'aide dans les campagnes,
Ils venaient tous chercher de l'aide auprès des Tournaisiens.
Le Roi Louis, c'était le meilleur de tous
Et il disait, tout en allant s'endormir :
"Je dormirai en paix, ne fermez pas la porte !
Je peux dormir sans crainte, les Tournaisiens sont là !
Je peux dormir sans crainte, les Tournaisiens sont là !
Je peux dormir sans crainte, les Tournaisiens sont là !"
(Tralala, lala)
(Tralala, lala)
 
Puis vient 1830 et la Belgique
A volé en éclats à Bruxelles1,
À pieds nos hommes se sont postés
Autour du Parc en embuscades.
Les Brabançons2, eux, en regardant leurs tronches
Ont demandé : "Mais c'est qui ces types ?
Et qu'est-ce qu'ils portent ?" qu'ils ont ajouté.
"Nous sommes fidèles au poste,
Nous sommes sauvés, les Tournaisiens sont là !
Nous sommes sauvés, les Tournaisiens sont là !
Nous sommes sauvés, les Tournaisiens sont là !"
(Tralala, lala)
(Tralala, lala)
 
Nos combattants, c'étaient bien les meilleurs
Et depuis ce jour, on les a vu un peu partout :
Aux Beaux-Arts, à l'Armée, dans les sciences,
Et tu sais ce qu'est le mieux ?
C'est que nous aussi on sait se vanter
Et que quand les Anglais racontent des blagues sur nous,
Tu sais ce que nos soldats leurs répondent ?
Que c'était Renard qui les aidé à avoir leur pays,
Et qu'ils ont juste eu à dire : "Chut ! Les Tournaisiens sont là !"
Et qu'ils ont juste eu à dire : "Chut ! Les Tournaisiens sont là !"
Et qu'ils ont juste eu à dire : "Chut ! Les Tournaisiens sont là !"
(Tralala, lala)
(Tralala, lala)
 
Et si plus tard, nous devions recommencer,
Qu'on soit grand ou petit, nous, Belges, sauront prouver
Qu'il ne suffit pas de dire "Toi, je te passe dessus !"
Non, avant ça faudra nous tuer,
Et quand notre Roi, au moment de l'assaut
Nous dira : "Mes enfants, nos ennemis sont en face !"
Alors nous nous écrirons : "À nous, Tournaisiens, ayez courage !
Car on sentira que les Tournaisiens sont là !
Car on sentira que les Tournaisiens sont là !
Car on sentira que les Tournaisiens sont là !"
(Tralala, lala)
(Tralala, lala)
 
  • 1. 1830 voit le début de la révolte Belge, qui débouche sur l'indépendance de la Belgique et sa scission avec les Pays-Bas
  • 2. Les Brabançons sont les principaux ennemis des indépendantistes belges durant la révolte de 1830, car ils représentent le pouvoir néerlandais.
Dzięki!

Please, do not use or repost my translations anywhere without asking my permission.

Udostępniono przez FloppylouFloppylou dnia pt., 26/11/2021 - 20:29
French Folk: Najbardziej popularne 3
Moje komentarze
Read about music throughout history