Nights in White Satin ( Tradução para Francês)

Advertisements
Inglês

Nights in White Satin

Nights in white satin, never reaching the end,
Letters I've written, never meaning to send.
Beauty I'd always missed with these eyes before.
Just what the truth is, I can't say anymore.
 
'Cos I love you, yes I love you, oh how I love you.
 
Gazing at people, some hand in hand,
Just what I'm going through they can't understand.
Some try to tell me, thoughts they cannot defend,
Just what you want to be, you will be in the end.
 
And I love you, yes I love you,
Oh how I love you, oh how I love you.
 
Nights in white satin, never reaching the end,
Letters I've written, never meaning to send.
Beauty I've always missed, with these eyes before.
Just what the truth is, I can't say anymore.
 
'Cos I love you, yes I love you,
Oh how I love you, oh how I love you.
'Cos I love you, yes I love you,
Oh how I love you, oh how I love you.
 
Breathe deep
The gathering gloom
Watch lights fade
From every room
Bedsitter people
Look back and lament
Another day's useless
Energy spent
 
Impassioned lovers
Wrestle as one
Lonely man cries for love
And has none
New mother picks up
And suckles her son
Senior citizens
Wish they were young
 
Cold hearted orb
That rules the night
Removes the colours
From our sight
Red is gray and
Yellow white
But we decide
Which is right
And
Which is an Illusion
 
Última edição feita por domurodomuro em Quarta-feira, 05/06/2019 - 17:58
Tradução para FrancêsFrancês
Alinhar parágrafos
A A

Nuits de satin blanc

Des nuits de satin blanc qui ne finissent jamais,
Des lettres que j'ai écrites sans jamais avoir l'intention de les envoyer.
La beauté que je manquais toujours avant avec ces yeux.
Je ne peux plus distinguer la vérité.
 
Car je t'aime, oui, je t'aime, oh, comme je t'aime.
 
Je regarde les gens, certains main dans la main,
Ils ne peuvent pas comprendre ce que je traverse.
Certains essayent de me faire part de pensées qu'ils ne peuvent défendre,
Tu finiras par être ce que tu veux être.
 
Et je t'aime, oui, je t'aime,
Oh comme je t'aime, oh comme je t'aime.
 
Des nuits de satin blanc qui ne finissent jamais,
Des lettres que j'ai écrites sans jamais avoir l'intention de les envoyer.
La beauté que je manquais toujours avant avec ces yeux.
Je ne peux plus distinguer la vérité.
 
Car je t'aime, oui, je t'aime,
Oh comme je t'aime, oh comme je t'aime.
Car je t'aime, oui, je t'aime,
Oh comme je t'aime, oh comme je t'aime.
 
Inspire profondément
L'obscurité croissante
Regarde les lumières s'affaiblir
De chaque pièce
Les gens dans les studios
Se retournent et déplore
L'énergie inutile gâchée
D'une nouvelle journée
 
Les amants passionnés
Ne font qu'un dans la lutte
L'homme solitaire réclame de l'amour
Et n'a personne
Une jeune mère prend son fils dans ses bras
Et allaite son fils
Les personnes du troisième âge
Souhaiteraient être jeunes
 
Le globe au coeur de glace
Qui règne sur la nuit
Dérobe les couleurs
À notre vue
Le rouge est gris et
Le jaune est blanc
Mais nous décidons
De ce qui est réel
Et
De ce qui est une illusion
 
Adicionado por purplelunacypurplelunacy em Sábado, 28/01/2012 - 21:56
Comentários