Anne Sylvestre - Petit bonhomme

француски
A A

Petit bonhomme

Le mari de Maryvonne
Était mon amant.
Quelquefois je m'en étonne
Encore maintenant.
Au début, tout feu tout braise,
Il était gentil ;
Quand il se mettait à l'aise
Il refaisait le lit.
Il me disait « Tu es belle »
Après comme avant.
Il descendait la poubelle
En repartant
 
La la la, petit bonhomme,
Comme on est bien élevé !
C'était grâce à Maryvonne,
Il me l'avait caché.
La la la, petit bonhomme,
Comme on avait bien menti !
« Ma femme est une matrone »
Il m'avait dit.
 
Le mari de Maryvonne
Était mon amant,
Mais il m'appela « bobonne »
au bout de pas longtemps.
Puis je rencontrai sa femme
Qui me dit : « Merci !
Depuis qu'il vous a dans l'âme
Il ne vient plus ici. »
Il m'avait dit : « Maryvonne
Est un vrai boudin !
Toujours elle me cramponne
Et ça me dit rien. »
 
La la la, petit bonhomme,
Comme on est mal élevé !
Maryvonne est très mignonne,
Il me l'avait caché.
La la la, petit bonhomme,
Comme on avait bien menti !
« Ma maîtresse est une conne »
Il lui avait dit.
 
Le mari de Maryvonne
N'est plus mon amant.
Comme il n'a trouvé personne,
Il est chez sa maman.
Maryvonne et moi on pense
Qu'on pourra bientôt
Se prendre un peu de vacances,
un peu de repos.
Mais voilà que Maryvonne
M'apprend ce midi :
Sa belle-mère lui téléphone,
Elle vient aussi.
 
La la la, petit bonhomme,
Ça commence à se gâter !
Il la prenait pour sa bonne,
Elle en a eu assez.
La la la, petit bonhomme,
Comme on avait bien menti !
« Ma mère est une gorgone »
Il avait dit.
 
Le mari de Maryvonne
A pu se recaser.
C'est Sophie qui lui redonne
Un peu de volupté.
Au début, tout feu tout braise,
Il sera gentil ;
Quand il se mettra à l'aise
Il refera le lit.
Il lui dira « Tu es belle »
Après comme avant.
Il descendra la poubelle
En repartant.
 
La la la, petit bonhomme,
Mais ça ne va pas durer.
Quand il lui dira « bobonne »
Elle va se tirer.
Moi, sa mère et Maryvonne,
On l'a bien dit à Sophie :
« On t'attend, ma toute bonne,
Dans le midi »
Si longtemps ça recommence,
On va se retrouver
Toute une colonie de vacances.
On va bien s'amuser !
 
Хвала!
thanked 5 times
Поставио/ла: malucamaluca У: Среда, 02/12/2020 - 06:34
Last edited by silencedsilenced on Четвртак, 03/12/2020 - 19:37

 

Преводи за "Petit bonhomme"
Anne Sylvestre: Top 3
Collections with "Petit bonhomme"
Коментари
PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 01:10

Les vers ne sont pas correctement découpés: ils sont fusionnés deux par deux, comme l'indiquent clairement les rimes:
Le mari de Maryvonne // était mon amant
Quelquefois je m'en étonne // encore maintenant
Au début, tout feu tout braise, // il était gentil
Quand il se mettait à l'aise // il refaisait le lit
Il me disait "Tu es belle" // après comme avant
Il descendait la poubelle // en repartant
(etc.)

malucamaluca    Четвртак, 03/12/2020 - 03:15

Bon, mais c'etait trop longue le texte. J'aime comme c'est ecrit maintenant...

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 10:26

Cet argument ne vaut pas. Il ne s'agit pas d'aimer ou de ne pas aimer: il y a des règles pour la disposition des vers; il est impératif de les suivre.
Sous cette forme, toute la qualité de l'écriture de l'auteur est totalement occultée!
Quant à la longueur, elle n'a aucune importance ici.

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 10:31

Doucement ! Ce n'est pas un crime Regular smile
Je suis d'accord avec vous, c'est la présentation la plus correcte formellement.
Mais on peut réparer ça en deux coups de cuiller à pot. C'est pas si grave, non ?

Et merci au passage d'avoir rajouté cette chanson chère à mon cœur, maluca Regular smile

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 10:37

Moi aussi, j'aime cette chanson. Là, j'ai l'impression d'un véritable sabotage.
(Mais je n'ai demandé la tête de personne!)

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 10:55

Ach Sapotache ! Ca me paraît un peu excessif. On peut avoir du mal avec les vers français si ce n'est pas une langue maternelle, et je ne doute pas des bonnes intentions de maluca Regular smile

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 11:08

Je reconnais que ma réaction a été un peu épidermique. Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions...

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 11:17

Personnellement ça ne me gène pas, mais d'autres qui vous connaissent moins bien pourraient mal l'interpréter.

[@maluca] would you mind if I fixed details like French quotes and suchlike?

malucamaluca    Четвртак, 03/12/2020 - 18:02

No, of course feel free to correct the lyrics, I just copied them from somewhere else.

JadisJadis    Четвртак, 03/12/2020 - 11:33

Toutefois les Russes par exemple utilisent parfois des rimes internes, comme dans ce remarquable exemple d'Akhmatova :
 
Esli mozhesh, prosti, obo mne ne grusti
Mogut nashi puti razminutsya
Ty menia ne mani i sudby ne kliani,
Esli lutchshie dni ne vernutsya?
Esli mozhesh, prosti!
 
Là, j'ai renoncé à essayer de traduire, c'est trop costaud...

 

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 12:59

Les Russes peut-être. C'est un phénomène qui se retrouve dans l'ancienne poésie celtique et germanique. Les érudits du XIXe se sont déchirés pour savoir comment il fallait mettre en évidence ces rimes (ou allitérations) internes.
En grec, en latin et dans les langues romanes, cette technique poétique ne se retrouve pas . (La notion de "rime" est totalement étrangère au grec et au latin; a fortiori en position interne.)
Pour ce qui est du français, on ne trouve plus de vers écrits "à longues lignes" à partir de la fin du XIIIe siècle
(sauf exception, comme toujours!).

Natur ProvenceNatur Provence    Четвртак, 03/12/2020 - 14:01

C'est aussi possible en allemand. Peut-être on pourrait écouter comment elle chante les lignes.

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 14:07

La musique met très nettement les rimes en évidence.

Natur ProvenceNatur Provence    Четвртак, 03/12/2020 - 14:09

Nettement ? Elle chante les lignes sans interruption .

JadisJadis    Четвртак, 03/12/2020 - 14:20

Elle alterne les rimes féminines et masculines comme il est normal (Maryvonne / amant...) et les deux vers successifs n'ont pas la même longueur (ni la même mélodie). De plus, un vers tel que :
Le mari de Maryvonne(u) était mon amant
serait lourdement incorrect, un e muet prononcé avant un é, ce ne serait pas joli. Et comme toute la chanson est légère et humoristique, il est bien plus logique de l'écrire en vers courts qu'en longs vers laborieux...

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 15:36

La poésie moderne se permet à peu près tout avec le "e" final dit "muet". Il y en a beaucoup d'autres dans le texte qui doivent être élidés. On pourrait s'amuser à les remplacer par des apostrophes, mais ça deviendrait vite illisible.

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 14:21

le rythme c'est "ta ta TA ta ta ta TA ta / ta ta TAA TAA TAA"
"le ma RI de ma ry VO nne / é tait MOON AAA MANT" Regular smile

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 15:30

Il n'y a pas que les pauses pour marquer les vers: il y a aussi les accents, le rythme, et les rimes.
On constate que la septième syllabe de chaque "ligne" coïncide avec une fin de mot (e final non compris) qui rime avec un autre mot dans la même position à la ligne suivante.
Les choses sont donc parfaitement claires (pour une oreille française)

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 14:09

les rimes sont bien là, et elle marque les pauses.

(7) Le mari de Maryvonne
(5) Était mon amant
(7) Quelquefois je m'en étonne
(5) Encore maintenant

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 13:13

Pour ce qui est de la prosodie d'Anne Sylvestre, il faut souligner à quel point elle est subtile et acrobatique, dans une lignée où l'on retrouve Brassens, Trenet, et plus anciennement Richepin, Rostand, voire Hugo.
Si on reprend "Maryvonne", on tombe sur ce petit bijou: "garce // parce (que)". Une écriture à longues lignes serait aussi ravageuse que les tirs des Talibans sur les Bouddhas de la vallée de... (zut! j'ai oublié!)

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 13:16

J'adore Anne Sylvestre, même si je suis ignare en poésie. C'est très bien écrit, il n'y a pas de doute.

JadisJadis    Четвртак, 03/12/2020 - 13:28

... de Bamyan. J'ai eu la chance de les voir alors que nos amis islamistes ne les avaient pas encore tout à fait massacrés (ils s'étaient contentés de leur faire sauter le visage, à l'époque). Nous avons beaucoup progressé depuis.

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 13:27

Et ici même, ne serait-ce que dans la dernière strophe (pour ne pas se lancer dans une exégèse exhaustive), on ne peut justifier l'inversion "si longtemps ça recommence" que par la rime "recommence // vacances", qui se perd totalement si on ne respecte pas la stichométrie (désolé pour le vocabulaire technique: ça épargne les périphrases).

silencedsilenced    Четвртак, 03/12/2020 - 13:40

Tout le monde est d'accord, mais il n'y a pas de quoi en faire un tel plat, quand même.
Je peux remettre les sauts de ligne, mais maluca aussi, et je trouverais grossier de lui prendre le clavier des mains. On peut attendre quelques heures que ce soit réglé, non ?

En attendant la chanson est toujours aussi amusante, même avec quelques sauts de lignes en moins, et je me suis régalé à essayer de la traduire.

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 13:48

Pas un plat, mais un solide amuse-gueule.
Wait and see...

JadisJadis    Четвртак, 03/12/2020 - 13:39

Le "J'aime les paroles" à la fin me paraît un peu superfétatoire, du moins à cet endroit-là.
 
Sinon, moi, j'aime bien les rimes du type belle / poubelle et mignonne / conne... Regular smile Je me suis moi aussi amusé à l'époque à faire tout un poème sur 2 rimes seulement, dont la rime en -onne, mais "conne", non, je n'ai pas osé... Je n'étais pas tout à fait dans le même registre, non plus.
 

PaotrLaouenPaotrLaouen    Четвртак, 03/12/2020 - 13:45

Et l'à-peu-près "bonhomme // Gorgone": fallait oser! C'est là qu'on voit le génie.

Natur ProvenceNatur Provence    Четвртак, 03/12/2020 - 17:19

[@maluca] dernière ligne "J'aime les paroles" est à biffer

Read about music throughout history