Poemas das flores (превод на француски)

португалски
португалски
A A

Poemas das flores

Se com flores se fizeram revoluções
que linda revolução daria este canteiro!
 
Quando o clarim do Sol toca a matinas
ei-las que emergem do noturno sono
e as brandas, tenras hastes se perfilam.
Estão fardadas de verde clorofila,
botões vermelhos, faixas amarelas,
penachos brancos que se balanceiam
em mesuras que a aragem determina
É do regulamento ser viçoso
quando a seiva crepita nas nervuras
e frenética ascende aos altos vértices.
 
São flores e, como flores, abrem corolas
na memória dos homens.
 
Recorda o homem que no berço adormecia,
epiderme de flor num sorriso de flor,
e que entre flores correu quando era infante,
ébrio de cheiros,
abrindo os olhos grandes como flores.
Depois, a flor que ela prendeu entre os cabelos,
rede de borboletas, armadilha de unguentos,
o amor à flor dos lábios,
o amor dos lábios desdobrado em flor,
a flor na emboscada, comprometida e ingênua,
colaborante e alheia,
a flor no seu canteiro à espera que a exaltem,
que em respeito a violem
e em sagrado a venerem.
 
Flores estupefacientes, droga dos olhos, vício dos sentidos.
Ai flores, ai flores das verdes hastes!
A César o que é de César. às flores o que é das flores.
 
Поставио/ла: GuernesGuernes У: Уторак, 15/06/2021 - 11:52
превод на францускифранцуски
Align paragraphs

Poèmes des fleurs

Si l'on faisait la révolution avec des fleurs,
quelle belle révolution ce parterre donnerait !
 
Quand le clairon du soleil joue les matines
elles sortent ici du sommeil nocturne
et se redressent, les tendres et molles tiges.
Elles sont costumées de verte chlorophylle,
boutons vermeilles, bandeaux jaunis,
panaches blancs qui, au rythme
que la brise détermine, se balancent
C'est la règle pour être vigoureuse
lorsque la sève crépite dans les nervures
et monte avec frénésie vers les hauteurs.
 
Elles sont fleurs et, comme fleurs, ouvrent des corolles
dans la mémoire des hommes.
 
Souviens-toi de l'homme qui s'endormait dans le berceau,
épiderme de fleur avec un sourire de fleur,
et qui courait parmi les fleurs lorsqu'il était enfant,
enivré de parfums,
ouvrant ses yeux aussi grands que des fleurs.
Et plus tard, la fleur qu'elle épinglait dans ses cheveux,
filet de papillons, piège d'onguents,
l'amour à fleur des lèvres,
l'amour aux lèvres épanouies en fleur,
la fleur en embuscade, ingénue et compromise,
étrangère et conciliante,
la fleur en son parterre espérant qu'on l'exalte,
toute entière, craintive qu'on la viole
et dans l'union sacré qu'on la vénère.
 
Fleurs narcotiques, drogue des yeux, addiction pour les sens.
Ô fleurs, ô fleurs des tiges vertes !
A César ce qui est à César. aux fleurs ce qui est aux fleurs.
 
Хвала!
thanked 2 times

Tous droits réservés © Christian Guernes (pour les traductions en français, sauf indication contraire ; lien vers le source, indication du commentaire,etc.)

Поставио/ла: GuernesGuernes У: Среда, 16/06/2021 - 13:22
Last edited by GuernesGuernes on Субота, 24/07/2021 - 18:44
Преводи за "Poemas das flores"
француски Guernes
António Gedeão: Top 3
Коментари
Read about music throughout history