Advertisements

Eths - Infini

French
French
A A

Infini

C'est là que tout recommence.
Etranges murs susurrent à nos oreilles.
Elle est là attend l'éveil.
Mais tout a commencé et tout recommence.
On a caché quelques morceaux de tête.
Dans sa boîte, bien intacts et mangeables.
Je déteste rendre sur elle; je fixe sa bouche.
Bientôt, je sors ma langue.
Nécrophores.
Ils adorent, épier, regarder, examiner.
Si rien n'a bougé.
Ne te réveille pas!
Ceux qui marchent dans le noir.
Te scrutent, te dévisagent, pénible songe.
Informe image de leur sillage.
Ils déambulent sans pied.
Leurs jambes exsangues.
Moi je les connais bien!
Ils te passent, se lassent, t'assujettissent.
Tes nuits glissent, se suivent.
Leurs sangs s'unissent.
Sans saveur.
Ton sauveur, effervescente absence.
Vous n'existez pas!
Ils profèrent lentement, l'anatomie aqueuse se dessinera.
Son ventre se décharge vers le bas.
La folie s'écoulant sur ses genoux délicats.
Quel sinistre corps, la veuve se pleure d'un organe perdu.
Dehors.
La réalité l'effleure: elle chute, se cogne.
Maltraite ses yeux suintants, palpe ses lèvres encore chaudes.
Liquide brûlant.
Dormir.
Aspire le suc des dieux, aime ça!
Tu n'existes pas.
Ils te passent se lassent t'assujettissent.
Tes nuits glissent, se suivent.
Leurs sangs s'unissent.
Sans saveur.
Ton sauveur, effervescente absence.
Vous n'existez pas!
Dis moi, pourquoi tes yeux s'inondent?
Pleure pas!
Tout ça n'existe pas!
Dis moi, pourquoi ces têtes immondes?
Pleure pas, ce soir!
Tout ça n'existe pas!
Etrange femme murmure à mon oreille.
Elle est là, sur moi veille.
Ca n'a pas de sens et tout recommence.
Leurs danses lascives s'attardent sur toi, touche les, ils sont pour toi!
Lèche les grands, lèche dedans!
Aussi vrai que toi, ils sont si vivants.
Pur sang d'enfant.
Leurs bouches salivantes avalent les indices.
D'une douce torture.
Violente est l'ire!
Leurs membres tombent.
Sur ta fleur à demi morte.
Ne pleure pas!
Tu seras toujours la suivante!
Tu ne rêves pas!
 
Thanks!
thanked 2 times
Submitted by Alex SantosAlex Santos on Tue, 06/09/2016 - 20:35
Last edited by SindArytiySindArytiy on Mon, 19/07/2021 - 07:46

 

Eths: Top 3
Please help to translate "Infini"
Idioms from "Infini"
Comments
Torpedo23Torpedo23    Mon, 19/07/2021 - 07:53

Proofread lyrics, updated formatting:

C'est là
C'est là
C'est là
C'est là que tout recommence.

Étranges murs susurrent à nos oreilles.
Elle est là, attend l'éveil.
Mais tout a commencé
Et tout recommence.

On a caché quelques morceaux de tête.
Dans sa boîte, bien intacts et mangeables.
Je déteste rendre sur elle.
Je fixe sa bouche.
Bientôt, je sors ma langue.
Nécrophores.
Ils adorent
Épier, regarder, examiner
Si rien n'a bougé.
Ne te réveille pas !
Ceux qui marchent dans le noir
Te scrutent, te dévisagent.
Pénible songe.
Informe image de leur sillage.
Ils déambulent sans pied.
Leurs jambes exsangues.
Moi, je les connais bien !

Ils te passent, se lassent, t'assujettissent.
Tes nuits glissent, se suivent.
Leurs sangs s'unissent
Sans saveur.
Ton sauveur
Effervescente absence.
Vous n'existez pas !

Vous n'existez pas !
Vous n'existez pas !

Ils profèrent lentement
L'anatomie aqueuse se dessinera.
Son ventre se décharge vers le bas.
La folie s'écoulant sur ses genoux délicats.

Quel sinistre corps
La veuve se pleure d'un organe perdu.
Dehors.
La réalité l'effleure :
Elle chute, se cogne.
Maltraite ses yeux suintants
Palpe ses lèvres encore chaudes.
Liquide brûlant.
Dormir. (Dormir)

Aspire le suc des dieux
Aime ça!
Tu n'existes pas.
(Tu n'existes pas !)

Ils te passent
Se lassent, t'assujettissent.
Tes nuits glissent, se suivent.
Leurs sangs s'unissent.
Sans saveur.
Ton sauveur
Effervescente absence.
Vous n'existez pas !

(Vous n'existez pas !)

Dis-moi
Pourquoi tes yeux s'inondent ?
Pleure pas !
Tout ça n'existe pas !
Dis-moi, pourquoi ces têtes immondes ?
Pleure pas (ce soir)
Tout ça n'existe pas !

Dis-moi
Pourquoi tes yeux s'inondent ?
Pleure pas !
Tout ça n'existe pas !

Étrange femme murmure à mon oreille.
Elle est là, sur moi, veille.
Ça n'a pas de sens
Et tout recommence.

Leurs danses lascives s'attardent sur toi
Touche-les !
Ils sont pour toi !
Lèche-les grands(?)
Lèche dedans !
Aussi vrai que toi
Ils sont si vivants.
Pur sang d'enfant.
Leurs bouches salivantes avalent les indices.
D'une douce torture.
Violente est l'ire !
Leurs membres tombent
Sur ta fleur à demi morte.
Ne pleure pas !
Tu seras toujours la suivante !
Tu ne rêves pas ! (x10)
Tu ne rêves pas ! (x4)

Read about music throughout history